Mon ado est amoureux


Mon ado est amoureux

Vous êtes informés que votre ado, fille ou garçon, est amoureux parce que vous vous en êtes rendu compte ou tout simplement parce qu’il vous l’a dit. Dans les deux cas, à vous de prendre au sérieux cette histoire d’amour même si elle ne vous convient pas. Toutefois, le code pénal interdit les relations sexuelles avec un enfant de moins de quinze ans. Si vous estimez que cette relation n’est pas saine,  vous avez la possibilité de porter plainte ou de demander des conseils auprès du juge des enfants. En aucun cas, l’adulte qui fréquente votre enfant doit bafouer votre autorité. Le fait que votre ado ait une relation amoureuse ne vous désengage pas de vos responsabilités parentales.

Que vous soyez au courant ou pas, votre ado est en âge de procréer et vous ne pouvez pas ignorer les conséquences d’une relation amoureuse. A vous donc d’avoir une conversation avec votre ado sur les rapports sexuels. Le docteur Stéphane Clerget, pédopsychiatre et spécialiste des ados résume assez bien la situation. « On ne peut faire l’amour qu’avec une personne humaine, vivante, de plus de quinze ans, qui n’est pas de sa famille, et qui est d’accord. Cela signe l’interdit de la zoophilie, de la nécrophilie, de la pédophilie, de l’inceste et du viol ». Et que le non respect de ces lois peut entraîner une condamnation devant la justice.

Une fois informé de ces règles de base, votre ado peut en toute conscience avoir  une relation amoureuse avec une personne de son choix. Il vous revient à vous de l’instruire sur les conséquences d’une relation sexuelle non protégée.

Pour le garçon comme pour la fille, il est nécessaire de rappeler que les rapports sexuels non protégés peuvent entraîner des maladies sexuellement transmissibles et des grossesses non désirées.

Pour le garçon, il est sain de lui parler du préservatif et de lui dire où il peut sans procurer. Il est également naturel de lui rappeler ses responsabilités en cas de grossesse de sa petite amie. En effet, les garçons sont généralement éloignés de l’idée de devenir père rapidement et c’est pourquoi, il est bon de leur rappeler les responsabilités qu’ils prennent si leur petite amie venait à  tomber enceinte et faisait le choix de garder le bébé.

Quant à la fille, les parents ont la possibilité de lui prendre un rendez-vous chez le gynécologue qui peut être différent du vôtre. Si elle vous le demande, vous pouvez être présent pour sa première consultation. Le gynécologue l’informera des différentes contraceptions. La jeune fille doit cependant garder à l’esprit que le préservatif est le moyen contraceptif le plus efficace contre les maladies sexuellement transmissibles. Si votre ado refuse d’aller voir un gynécologue, ne la forcez pas. C’est parce qu’elle n’est pas prête à avoir de relations sexuelles.

A l’âge de la procréation, votre ado éprouve peut-être l’envie de devenir mère. Une discussion s’impose alors. A vous de lui dire sans vous braquer, les conséquences d’une maternité à son âge en étudiant avec elle son nouveau planning de nouvelle maman en soulignant les contraintes auxquelles elle devra impérativement se plier et les risques d’une maternité précoce. Faîtes simplement référence à votre propre expérience.

Le but n’est pas de décourager votre ado d’avoir une relation amoureuse mais de l’informer de ses responsabilités. Il devient un adulte. Il a donc des responsabilités même s’il flirte. Votre ado s’émancipe. A vous de le guider sur le chemin de la parentalité.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s