Et si on allait consulter un psy ?


Et si on allait consulter un psy ?

Ses notes scolaires sont à la baisse, il a même osé répondre à son prof et vous avez appris qu’il s’était fâché avec son meilleur copain. Et à la maison, son comportement n’est pas mieux. Il devient de plus en plus agressif et ne fait aucun cas de votre autorité. Que lui arrive-t-il ? Comment le savoir puisqu’il n’y a plus moyen de dialoguer avec lui ?

Votre enfant est en train de grandir. Son corps change et son psychisme se met en place. Pas facile pour lui de gérer ces transformations. Il a besoin de se séparer de ses parents pour gagner en autonomie, et pour ce faire, il prend de la distance avec vous  mais en même temps, il a besoin de votre  présence pour grandir et se sentir en sécurité. Ce processus se met en place naturellement et chacun, ado comme parents, joue son rôle.

Mais parfois, l’agressivité est telle qu’il n’est plus possible de dialoguer avec son ado, mais pourquoi ? Son changement d’attitude à l’école, avec ses copains et au sein même de la sphère familiale vous inquiète.

Parfois, en tant que parents, il n’est pas facile de trouver des réponses à ces questions. On peut être nous-mêmes submergés par d’autres préoccupations. N’empêche qu’il semblerait que votre ado ne connaisse que l’agressivité pour s’exprimer. Que lui arrive t-il ? Que lui est-il arrivé ? Peut-être que cela remonte il a bien longtemps ?  A-t-il connu un traumatisme pendant son enfance ? Un traumatisme que vous même n’avez-vous pas su gérer ? Un accident, un suicide, un deuil, un viol… un traumatisme qui a bouleversé la famille.

A l’heure où votre ado est en train de se construire, il est peut-être lui aussi préoccupé par ce qui est advenu ! Se sent-il responsable, coupable de la situation ? Pas facile de grandir avec une préoccupation si importante ! Par son comportement, il semble avoir besoin de comprendre, d’avoir des réponses, de mettre carte sur table.

Parfois, en tant que parents, il n’est pas évident d’apporter les réponses qu’il attend surtout si vous-même avez vécu ce traumatisme sans en faire le deuil. C’est pourquoi l’aide d’un tiers peut s’avérer indispensable. Si la famille et les amis n’osent pas vous dire ce qu’il en est de peur de vous faire du mal, vous pouvez dans un premier temps consulter votre médecin de famille qui saura vous orienter vers un professionnel.

Parce qu’on a eu envie d’oublier un traumatisme, parce qu’on a eu envie de garder sa souffrance pour soi, on en a parfois oublié que notre manière d’agir pouvait avoir des conséquences sur nos enfants. Mais rien n’est perdu ! Et si on allait consulter un psy ? Il en est fini de croire que les psys c’est pour les fous. Le psy est ce tiers qui nous aide à comprendre une situation et à nous débarrasser de nos démons ou du moins les apprivoiser pour vivre en toute quiétude.

Publicités

2 réponses à “Et si on allait consulter un psy ?

  1. Je découvre ce blog suite au commentaire que vous avez gentiment laissé sur un de mes articles. Je pense que beaucoup de mes interrogations et doutes vont trouver réponse à la lecture de vos articles. Nous rencontrons d’importants soucis de communication et d’agressivité avec l’une de mes filles (bientôt 14 ans), et nous envisageons sérieusement de consulter un(e) thérapeute….Car malgré tout notre amour, la situation empire..Mais il est vrai que « voir un psy » reste mal vu, tabou, ou connoté « folie » hélas…

  2. Je tiens à vous rassurer concernant votre fille. Je ne sais pas ce qu’elle vit actuellement mais à cet âge beaucoup d’ados s’interrogent sur leur corps en changement, leur vie future en tant que parent et leur avenir dans le monde des adultes. Évidemment, elle ne sait pas encore mettre des mots sur ce qu’elle est en train de vivre. Et pour ces raisons, les ados se replient sur eux-mêmes (ce qui n’est pas forcément bien) ou s’expriment par l’agressivité ( le seul “langage” possible à cet âge). Au moins, elle s’exprime.

    Si vous ressentez le besoin de consulter un psy pour votre fille, n’hésitez pas ! Ce n’est pas parce que vous allez demander de l’aide que votre fille est folle. Souvent, rencontrer un tiers permet plus facilement d’exprimer ce que l’on ressent et ce tiers peut nous permettre de mieux comprendre ce que l’on est en train de vivre. Un regard extérieur, non impliqué, peut éclaircir la situation.

    En espérant que cette réponse vous aide à prendre une décision.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s