Comment vont nos ados ?


Comment vont nos ados ?

Pour la neuvième année consécutive, Ipsos santé a réalisé une enquête pour la Fondation Pfiger titré « De l’enfance à l’adolescence : quelles étapes, quelles transitions ? ».

Même si Ipsos a interrogé aussi les adultes et pour la première fois les seniors de plus de 60 ans, nous allons essentiellement nous intéresser aux regards que portent les ados sur le passage de l’enfance à l’adolescence et au passage de l’adolescence à l’âge adulte.

D’après les adolescents interrogés, le passage de l’enfance à l’adolescence se manifeste par des rituels tels que les expériences initiatiques, le corps en changement et l’ouverture vers les autres et plus particulièrement vers leurs semblables. Cette transition est vécue sans trop de bouleversements. Pour eux le passage à l’adolescence correspond aux premières expériences :

  • 89% des ados ont déjà eu leur premier téléphone mobile
  • 72% ont déjà eu leur premier baiser
  • 34% ont déjà fumé leur première cigarette
  • 30% ont déjà eu leur première relation sexuelle
  • 28% leur première cuite
  • 15% leur premier joint

Ces premières fois sont vécues comme des rites initiatiques pour rentrer dans le monde des adolescents. Les ados se découvrent en testant les limites et en bravant les interdits.

S’ils n’ont pas de difficultés particulières à s’insérer dans le monde des ados, il en est autrement du monde des adultes qu’ils appréhendent malgré tout.

Autrefois balisé par le mariage, le travail et le logement, le monde des adultes ne correspond plus à ses repères. Pour les ados, il n’y a pas d’âge précis pour devenir adulte. Ni la majorité, ni le droit de vote ne sont des indices leur permettant de se considérer comme adulte. Seule la parentalité symbolise à leurs yeux ce passage.

Mais pour la majorité d’entre eux, l’autonomie, l’indépendance financière et fonder une famille reste des critères essentielles :

  • 70% accordent une note entre 8 et 10/10 au fait de ne plus vivre chez ses parents
  • 64% pour le premier travail
  • 61% pour avoir un enfant

Pour les ados, devenir adulte implique des notions de responsabilités et de devoirs. L’autonomie acquise à l’âge adulte reste pour eux associée aux soucis tels que la difficulté de trouver un emploi, la fatigue subie au quotidien (travail, famille…).

La bonne nouvelle de ce sondage, c’est qu’Ipsos met en lumière le bien-être de nos ados :

  • 85% des adolescents déclarent pouvoir parler facilement avec leurs parents
  • 85% savent à qui s’adresser en cas de difficultés personnelles
  • 71% estiment se sentir bien à l’école
  • 47% se sentent souvent sous pression
  • 25% se sentent mal dans leur peau

Pour en savoir plus : le site d’Ipsos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s