Suis-je un bon parent ?


Billet

Parfois, il nous arrive de nous poser ce genre de questions : « est-ce que je fais bien ? Ne suis pas trop sévère ? Est-ce que je ne rate pas quelque chose dans son éducation ? »… Bref, que des questions qui mettent en doute notre éducation envers nos enfants et ados. Quand le doute nous assaille, il est difficile de garder la tête froide et de faire preuve d’indulgence à notre égard. On a cette impression qu’on aurait pu faire mieux mais quoi ! On est dans ces moments-là de très mauvais juges et en plus on se dévalorise.

Mais n’oublions pas que nos manquements et nos faiblesses font non seulement notre force mais elles influent aussi sur la personnalité de nos enfants et ados. Le fait de douter est plutôt bon signe. Le fait de douter montre qu’on n’a pas la science infuse. Le fait de douter prouve qu’on n’est pas infaillible et le fait de douter renvoie à nos enfants et ados que l’adulte que nous sommes n’est pas sans faille. Douter amène à se poser des questions, à réfléchir et à se positionner. Il est normal de douter et il est normal aussi de trouver une réponse. Et dans votre cas, il n’existe pas de parents parfaits mais des parents qui font de leur mieux pour le bien-être de leurs enfants et ados.

L’avis du psy : soyez imparfait, vous n’en serez qu’un meilleur parent. Doutez, regrettez, faites des erreurs, vous donnerez ainsi l’opportunité à votre ado de réfléchir à qui il veut être. Parce que si vous êtes parfait, quelle liberté aura-t-il sur son devenir d’adulte ?

Par Jenny Liberge.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s