Et si c’était à refaire !


Billet

Le billet de la rédaction.

Avouez-le ! Vous vous êtes déjà interrogés sur votre rôle de parent. Des questions du genre « est-ce que je n’ai pas fait des enfants trop tôt ? », « comment serez ma vie sans enfants ? », « est-ce que j’ai réalisé tous mes rêves ? » ou encore « est-ce que je suis fait(e) pour être parent ? ». Bref que de questions qui vous ont culpabilisé. Des questions qui vous ont mis mal à l’aise rien que d’y penser. Dans un moment de doute, dans un moment de découragement, vous vous êtes sentis coupable d’imaginer votre vie sans vos enfants. Mais rassurez-vous ! Il est sain de se poser autant de questions pour mieux avancer dans la vie et de prendre les bonnes décisions. Il est sain de se remettre en cause pour y voir plus clair. Il est sain de douter pour s’améliorer.

Finalement au fond de vous, vous savez que vous avez fait le bon choix et que malgré tout il ne pouvait pas en être autrement.

Votre remise en question sur vos choix vous permet de mesurer vos responsabilités et de les assumer.

L’avis du psy : Accueillez vos doutes et vos questions (comme vous avez accueilli votre enfant), ils font partis du «deal». Ces doutes et ces questions sont le signe que votre enfant n’est pas tout pour vous, qu’au-delà d’être parent, vous restez des personnes, un homme ou une femme, et c’est plutôt bien que votre enfant voit cela.

Par jenny Liberge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s