Mon ado passe le bac


Mon ado passe le bac

Dans quelques semaines, votre ado va passer le bac, un examen important. Impossible en tant que parent de l’oublier ! Il a commencé à réviser et du coup il est désagréable et toute la famille en pâtit. Comment faire pour que votre ado révise dans de bonnes conditions et que la famille ne subisse pas ses sautes d’humeur.

Quelques conseils pour aider son ado à réussir son examen :

La période du bac est une période délicate pour votre ado. Son avenir est en jeu. Il en est conscient. Qu’il ait révisé tout le long de l’année ou pas, votre ado, n’ayons pas peur des mots, est exécrable. Pourtant vous souhaitez l’aider à réussir son examen. Voici quelques conseils :

  • Préparer des repas équilibrés
  • Veiller à ce qu’il se couche à une heure décente pour éviter la fatigue du lendemain
  • Épargnez-lui les repas de famille interminables. Il a besoin de temps pour réviser
  • Accordez-lui des soirées pour qu’il se détende avec ses amis
  • Encouragez-le mais ne lui dites pas comment travailler. Intervenez seulement s’il vous demande des conseils

Quelques conseils pour que l’ambiance ne tourne pas au pugilat entre la famille et votre ado :

  • Faites comprendre à votre ado que vous comprenez qu’il soit stressé du fait de ses révisions
  • Faites-lui comprendre que si vous respectez son temps de révision, il n’a pas pour autant le droit d’imposer ses desiderata à toute la famille
  • Veillez à ce qu’il respecte les règles de base de la sphère familiale malgré son stress

Le bac est comme un rituel du passage de l’adolescence à l’âge adulte. Après le bac, votre ado va s’envoler pour d’autres horizons et il en est conscient. Ceci dit, il n’est peut-être pas prêt à s’émanciper alors il vous revient de l’encourager et de le soutenir dans cette épreuve pour qu’il prenne confiance en lui et mette du coup toutes les chances de son côté afin d’éviter l’échec.

L’avis du psy : votre ado est désagréable, ce n’est pas si nouveau, ça lui arrive des fois, souvenez-vous ! Cette fois, c’est du sérieux, alors soyez attentif et à l’écoute. Beaucoup de choses se bousculent dans sa tête, angoisse, peur, tristesse, excitation, …, alors dans la mesure du possible, ne lui demandez pas des choses qui peuvent attendre quelques semaines. Proposez lui plutôt des alternatives à toutes ses émotions, homéopathies, sophrologie, phytothérapie, tout en n’imposant aucun de cela. Il prendra ou pas, mais comme d’habitude, restez là, tout prêt, au cas où.

Par Jenny Liberge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s