Le binge drinking


Binge drinking

Le binge drinking : qu’est-ce que c’est ?

Depuis quelque temps, on nous parle de jeunes qui s’enivrent rapidement en consommant des alcools forts. On parle alors de binge drinking, de beuverie express. Le binge drinking comme il est ainsi nommé est le fait de consommer un maximum d’alcool en un minimum de temps. Que recherchent alors ces jeunes dans cette pratique qui n’a  rien d’amusant puisque les risques pour la santé et les accidents sont multiples ?

Cette pratique est observée de plus en plus chez les jeunes. L’observatoire français des drogues et des toxicomanies nous informe que la moitié des jeunes âgés de 17 ans ont déjà pratiqué le binge drinking au cours des 30 derniers jours. Ces jeunes qui recherchent l’ivresse rapide sont mal informés des risques qu’ils encourent.

A l’adolescence, les jeunes en recherche de repères, se retrouvent entre semblables. Ils partagent le même style vestimentaire, la même musique, les mêmes jeux vidéos, bref les mêmes centres d’intérêt. Et comme leurs pairs, ils partagent le binge drinking comme un phénomène de mode.

Il est plus facile, pour s’adapter à un groupe et de s’y faire accepter, de s’approprier ses codes. La consommation d’alcool désinhibe et de ce fait facilite les contacts.

Ceci dit, en écoutant plus attentivement les ados, on s’aperçoit qu’ils pratiquent le binge drinking pour oublier mais oublier quoi ?

Et bien, ce qu’ils ont dans la tête : les contraintes liées à l’école et à la famille. Ils sont submergés par le stress qu’impose la réalité. Et les ados les moins rassurés, les moins confiants en eux sont plus sujets à ce type de pratique.

Malheureusement la pratique du binge drinking peut se révéler dramatique.

L’adolescent qui pratique le binge drinking va rencontrer de plus en plus de difficultés à s’adapter dans le monde réel. Il ne saura plus faire face à la moindre difficulté rencontrée et cela peut le rendre mal à l’aise, agressif ou solitaire.

Sur le long terme, ses capacités physiques et psychiques vont être diminuées. Comme l’abus d’alcool a des incidences sur le cerveau, le jeune se sentira défaillant, ce qui peut entraîner chez lui de l’anxiété, de l’agressivité, de l’impulsivité, bref un comportement déstabilisant pour lui et son entourage.

Cette pratique augmente les risques de dépendance à l’alcool et sa consommation, ne l’oublions pas, fait de plus en plus de victimes sur les routes.

Le constat est préoccupant mais la prévention sur l’abus d’alcool et l’attention portée à nos ados restent le meilleur moyen de les protéger.

Advertisements

Une réponse à “Le binge drinking

  1. Pingback: Binge drinking : quand le cerveau trinque ! | toutsurmonado·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s