Mon père, ce héros


Mon père, ce héros

Vous attendiez que votre fille soit plus grande pour partager des moments entre femmes mais voilà elle a grandi et préfère toujours partager des moments avec son père. Tant pis pour vous ! Vous ferez du shopping toute seule ! Ceci dit, une trop grande complicité avec son père peut mettre la barre un peu haute pour son futur amoureux.

Depuis toute petite, votre fille partage son temps avec son père. Vous en profitez aussi mais pas autant que vous le souhaitez. Comme certaines activités ne sont pas votre tasse de thé, vous les laissez donc en profiter. Père et fille sont complices et aiment partager du temps ensemble. À ses yeux, son papa est le plus beau, le plus fort et le plus intelligent. Il la comprend et vice versa.

Si certaines ados rejettent leurs parents pour aller fréquenter les copains, ce n’est pas le cas de votre fille. Elle place son père sur un piédestal. Si cette complicité entre votre conjoint et votre fille vous réjouit et vous rassure (en attendant elle ne traîne pas), votre fille ne se rend pas compte ni votre conjoint d’ailleurs que cette relation peut avoir des conséquences non pas négatives (n’exagérons rien !) sur sa relation future avec d’autres hommes.

En effet, pour le moment, votre fille s’épanouit auprès de son père. Elle est à l’aise et aime ces moments de connivence. À l’âge où elle doit quitter ses parents petit à petit pour rencontrer d’autres personnes et partager avec elles des activités de son âge, votre fille préfère la compagnie de son père. C’est l’âge aussi de faire des rencontres amoureuses et votre fille ne doit pas être empêchée dans sa démarche.

Votre fille pose un regard admiratif sur son père. Pour elle, aucun homme ne pourra égaler son père et de ce fait, sans qu’elle s’en rende compte,elle exigera de la personne qu’elle rencontrera des qualités proches des siennes. Du coup, elle risque d’être déçue. C’est donc au papa de prendre de la distance avec sa fille pour qu’elle puisse s’émanciper et rencontrer des garçons de son âge. Il doit s’éloigner petit à petit de sa fille pour lui permettre de s’envoler. Par son éloignement, il lui donne la permission de plaire à un autre que lui et lui prouve qu’il accepte que sa fille devienne une femme.

Pas facile pour le papa de se séparer de sa fille mais nécessaire pour qu’elle apprenne à devenir une femme à part entière. En effet, cette dernière a idéalisé son père et selon elle lui seul peut répondre à ses attentes. Le papa doit la laisser filer pour ne pas compromettre son avenir amoureux.

L’avis du psy : les garçons sont proches de leur mère et les filles de leur père. C’est ce qui se dit. Le père et la mère sont souvent les images de référence pour les enfants et quand l’âge de l’adolescence arrive, ces images chutent pour laisser la place aux premiers amours. Seulement voilà, votre fille admire toujours autant son père, il est la première personne vers qui elle se tourne pour se confier, lui demande très souvent conseil, …. Cette relation «exclusive» avec son père empêche d’envisager une place pour un autre. Au mieux, l’autre ne sera qu’un amoureux mais pas un partenaire, ni un confident et encore moins celui sur lequel elle se reposera. Au pire, votre fille ne laissera aucune place à un autre garçon car toute la place, toutes les places sont déjà prises. Si votre fille n’est pas capable de faire évoluer la relation avec son père alors c’est à lui de le faire.

Par Jenny Liberge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s