Mon ado me ment


Mon ado me ment

Vous vous êtes rendu compte que votre ado vous a raconté des craques ou a dissimulé la vérité. Une mauvaise note cachée, une soirée chez un autre copain alors que vous le croyiez en sécurité chez les parents d’un autre. Vous tombez de haut ! Vous êtes déçu et vous lui faites savoir qu’il a perdu votre confiance. Demandez-vous si ce n’est pas votre égo qui en a pris un coup !

Il est normal, qu’à l’adolescence, votre enfant vous fasse des cachotteries. Non pas qu’il n’a pas confiance en vous ni qu’il a peur de vous ou de votre réaction mais c’est sa manière de protéger son jardin secret. Il devient autonome et de ce fait, l’intrusion des parents dans la construction de sa vie d’adulte l’amène parfois à faire des cachotteries. Aussi, il est conscient que certains de ses actes sont répréhensibles et c’est pour cette raison qu’il ne vous dit rien. Au moins il en est conscient. Il sait donc faire la part des choses.

Par contre si mentir devient une habitude, un réflexe, et que votre ado ne s’en rend même plus compte, il y a un petit problème. Le mensonge permanent peut entraîner le plaisir de manipuler l’autre. Votre ado a pris cette mauvaise habitude pour se protéger et pour avoir de l’intérêt auprès des autres. Il s’est en quelque sorte déconnecté de la réalité qui lui semble pour le moins difficile à vivre. Dans ce cas, vous pouvez vous faire aider et aider votre ado en consultant un professionnel de la santé. Il faut que votre ado retrouve le goût de vivre son adolescence.

En tant que parent, il n’est pas facile d’apprendre que son ado lui a menti. Mais il faut faire la différence entre un petit et un gros mensonge. Il est normal qu’un ado fasse des cachotteries à ses parents pour préserver sa vie privée. Cela devient problématique si votre ado en fait un mode de vie. Ceci dit, il n’y a rien de dramatique si vous décidez d’accompagner votre ado sur la bonne voie.

L’avis du psy : « tout le monde ment ! », vous ne me croyez pas ? Il va bien falloir car c’est une vérité. Pour vous préserver de l’impact que cela aura sur vous le jour où vous vous  apercevrez que votre ado vous ment, voici quelques conseils :

• Réfléchissez à ce qu’est une cachotterie, une omission, un mensonge… En somme, préparez-vous à ces moments qui de toute façon vont arriver et aux bouleversements qui en découleront dans votre rôle de parent. Vous pouvez même déjà réfléchir à des punitions, vous serez moins désemparés le jour J.

• N’engagez pas votre confiance pour une cachotterie, ceci n’aurait pas de sens pour votre ado. Votre ado vous a caché une mauvaise note à l’école ? Oui, c’est important, mais peut-être pas la fin du monde, donc évitez de lui répondre, « je n’ai plus confiance en toi » car cette phrase doit garder son sens.

• Le « à consommer avec modération » est tout à fait adapté au mensonge, inquiétez-vous si cela devient excessif.

Par Jenny Liberge.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s