Faire confiance à son ado


Pas facile en tant que parent de laisser son ado prendre son envol. Il n’est encore pour vous qu’un enfant qui n’a pas toutes les cartes en main pour affronter le monde. Pourtant, il faut bien l’aider à prendre son indépendance. C’est le cœur serré et la boule au ventre que vous allez prendre sur vous et le guider vers le monde des adultes.

Comme tout parent, vous sautez sur votre ado dès qu’il revient de l’école pour lui demander s’il a eu une bonne note à son examen ou s’il a des devoirs à faire. Vous agissez avec lui comme si c’était encore un enfant. Bien sûr qu’il faut s’intéresser à ce qu’il fait mais demandez-lui plutôt si sa journée s’est bien passée. Puis, laissez-le s’organiser dans ses devoirs. Demandez-lui seulement s’il a besoin de conseils pour gérer son emploi du temps. Il prendra conscience de votre présence et n’hésitera pas alors à vous demander conseil s’il en a besoin.

Alors que vous ne vous y attendez pas du tout, voilà qu’il vous demande la permission de sortir samedi soir. Vous avez l’impression qu’hier encore vous lui teniez la main pour traverser la rue. Votre sang ne fait qu’un tour. Vous imaginez déjà les pires catastrophes. Mais après lui avoir demandé où et avec qui il passera son samedi soir, accordez-lui le fait que votre ado n’est plus un enfant et qu’il peut donc respecter les consignes que vous lui donnerez. Et pendant sa sortie, on évite de l’appeler toutes les 5 minutes sur son portable. C’est aussi une expérience pour vous. Cela vous permet de savoir si vous pouvez faire confiance à votre ado ou pas.

Votre ado se construit. En grandissant, il est dans l’extrême à savoir qu’un jour tout va super bien et que le lendemain rien, mais rien ne va. Ne lui reprochez-pas d’être lunatique. Lui-même ne comprend pas toujours ce qu’il lui arrive. Les remarques désobligeantes des parents peuvent parfois déstabiliser les ados s’ils n’ont pas encore acquis une certaine maturité.  Et puis, les « tu n’y arriveras pas ! »  ou les « je ne te fais pas confiance ! » ne sont pas toujours de mise dans la mesure où votre ado peut se sentir humilié et de ce fait perdre confiance en ses capacités.

Le plus dur pour un parent ce n’est pas de faire confiance à son ado mais c’est de prendre sur soi. C’est certain que c’est la trouille au ventre que vous allez accepter qu’il sorte le samedi soir. C’est vrai aussi que vous ne dormirez pas tant qu’il ne sera pas rentré. Mais votre ado doit respecter les consignes qui seront données pour devenir un adulte responsable. Mais avant qu’il ne devienne un adulte responsable, vous vous serez rongé les ongles plus d’une fois.

L’avis du psy : pour appréhender son autonomie, l’ado a besoin de se détacher du contrôle parental. Ceci est une évidence ? Peut-être pas pour tout le monde !
Pour cela, l’ado doit sentir que vous lui faites confiance, car lui faire confiance, c’est lui dire : «je sais que tu es capable, je crois en toi». Tout ceci contribue à le responsabiliser et à asseoir son narcissisme, indispensable à une future bonne autonomie d’adulte.
Alors privilégiez la vigilance au contrôle, et restez discret et disponible, votre ado préférera partager des choses avec vous s’il sait qu’il en a l’initiative.

Par Jenny Liberge.

Pour aller plus loin, lire également : le rôle des parents

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s