Comment imposer des limites ?


leslimites

On me demande souvent s’il existe une méthode pour imposer et faire respecter les règles à la maison. On me demande aussi comment il faut s’y prendre pour que son ado obéisse. En fait, il n’y a pas de recette miracle, du moins, pas de recette à appliquer à la lettre comme dans un livre de cuisine. Cependant, il existe quelques astuces pour se faire entendre et comprendre pourquoi notre ado refuse parfois d’obéir.

Règle n° 1 : se rendre disponible

Alors que vous êtes en train de préparer le diner pour ce soir et que vous veillez en même temps à ce que la petite dernière fasse ses devoirs, vous voyez débarquer, d’un air nonchalant,  votre ado dans la cuisine et se servir dans le frigo… Alors que vous, vous n’avez même pas eu le temps de faire une pause ! Sur un ton énervé, vous le sommez de mettre la table. Il vous répond tranquillement qu’il le fera tout à l’heure. Rien de tel pour vous faire sortir de vos gonds. Au final, votre ado quitte la cuisine pour se réfugier dans sa chambre et inutile d’attendre qu’il revienne pour mettre la table : vous avez perdu la partie. Et vous, vous êtes deux fois plus énervée.

Pourquoi ? Demandez-vous si le fait que votre ado vienne tranquillement se servir dans le frigo alors que vous êtes débordée entre le diner à préparer et les devoirs de la petite ne vous a pas un peu agacée. Demandez-vous aussi si votre ado n’aurait pas préféré prendre sa collation à table entre sa maman en train de cuisiner et sa petite sœur en train de faire ses devoirs afin d’échanger quelques mots entre vous.

Votre ado, aussi, a eu une longue journée. Et si vous lui aviez demandé de vous servir aussi une collation ? Vous auriez arrêté d’entreprendre ce que vous étiez en train de faire, vous vous seriez assise à la table, et vous auriez discuté de vos journées. Pas longtemps, le temps de prendre des nouvelles de chacun et de lui demander de dresser la table. Votre ado a aussi besoin qu’on s’intéresse à lui, qu’on prenne du temps avec lui. Vos journées sont longues et fatigantes alors pourquoi ne pas prendre le temps d’une pause avec vos enfants.

Règle n°2 : écouter

Et voilà que votre ado débarque et vous annonce de but en blanc qu’il veut arrêter l’école. Oups ! C’est peut-être juste une provocation de sa part ou peut-être une décision qui a mûri depuis quelque temps chez lui. Quoi qu’il en soit, c’est le moment d’arrêter ce que vous êtes en train de faire et de discuter avec lui.

Il saura apprécier que vous preniez au sérieux sa requête. Demandez-lui alors pourquoi sans vous braquer. Ecoutez ce qu’il a à vous dire. C’est important de prendre au sérieux ce que vous raconte votre adolescent même si parfois vous considérez que ses propos sont sans intérêt pour vous. Pour votre ado, tout est important. C’est le moment d’être attentif à ce qu’il a à dire. N’hésitez pas à lui poser des questions. Après lui avoir laissé la parole, donnez votre avis sur sa décision.

A l’adolescence, on se sent pousser des ailes. On a des idées et des projets plein la tête. On se trace un avenir sans embûches. C’est l’âge où l’on veut découvrir le monde et plus particulièrement le monde des adultes. Ceci dit, votre ado comme tous les autres, n’est pas toujours sûr de lui. C’est pourquoi il attend des adultes qui l’entourent qu’ils imposent des limites pour le protéger (mais ça il ne vous le dira jamais !). Le fait d’évoquer avec vous ses préoccupations est un signe de sa part qu’il n’est finalement pas assez sûr de ses intentions pour entreprendre ce qu’il lui passe par la tête. Vous êtes là pour non seulement le protéger mais aussi le rassurer.

Règle n° 3 : faire des compromis

Cela fait des jours que vous lui avez demandé de vous donner son linge sale. Cela fait des semaines que vous lui avez dit de ranger sa chambre. Vous comprenez que cet espace lui appartient, mais vous avez du mal à accepter qu’il dorme dans ce que vous avez fini par appeler sa tanière.

Dites-lui franchement ce que vous en pensez, que vous comprenez que sa chambre est un endroit privé et que vous le respectez, mais que vous souhaitez, en échange, qu’il vous donne au moins le linge sale et qu’il range sa chambre. Il comprendra vite que s’il veut que vous respectiez son intimité il devra tout mettre en œuvre pour qu’un minimum sanitaire soit établi. Sa chambre reflète son état d’esprit : plus elle est en désordre, plus il a de difficultés à y voir clair. Vous pouvez aussi lui proposer de l’aider à faire le tri dans ses affaires pour qu’il se sente mieux dans son cocon.

Un ado n’est plus un enfant à qui on impose des règles mais un adulte en devenir avec lequel on peut discuter et trouver des compromis pour l’aider à avancer dans le monde des adultes et prendre de l’assurance. Cette démarche lui sera bénéfique, ainsi qu’à l’ensemble de la famille.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s