Periscope, vous connaissez ?


Periscope

Il s’agit d’une application qui permet via twitter ou un numéro de téléphone mobile de diffuser des vidéos en direct. Donc, où que vous soyez dans le monde, vous pouvez vous filmer et interagir avec les personnes connectées. Vous vous filmez, ils commentent, vous réagissez. Si tout le monde peut utiliser Periscope, il se trouve que ce sont beaucoup d’adolescents qui en abusent. Dans la rue, au lycée, à la maison, dans la voiture, au centre commercial, bref partout où ils le souhaitent en présence de personnes informées ou pas, les adolescents se lancent des défis plus ou moins drôles voire déplacés. Ils se racontent comme une star qui accorde une interview le matin au réveil. Les « salut bg (beau gosse » à « montre tes seins » pour ne citer que ces exemples et rester correct affluent en direct à la gauche de la vidéo et le must c’est de savoir combien de personnes sont connectées en direct qui envoient ou pas un flux de cœur pour prouver leur attachement au sujet.

Le hic est que les adolescents montrent ou disent des choses qu’ils risquent de regretter plus tard. Ils n’imaginent pas qu’une capture d’écran peut se faire à leur insu et ainsi être publiée via tous les réseaux sociaux. Des paroles et des gestes embarrassants qui risquent de les poursuivre dans leur vie d’adulte et qu’ils risquent de regretter amèrement. C’est vrai qu’en tant que parents, on peut être vite dépassé sur ce qui se fait sur la toile mais là plus d’excuses, une discussion avec les ados s’impose. Il devient nécessaire de leur parler de cette application et de ses dangers. Ils vous diront que Periscope est une appli qu’ils ne partagent qu’avec ceux qu’ils connaissent, que les vidéos ne sont vues que par leurs « amis » et que de toute façon les vidéos ne sont pas enregistrées.

Et bien il se trouve que j’ai réussi à me connecter sur Periscope sans avoir à passer par twitter ou mon numéro de téléphone mobile. J’ai pu visionner des dizaines de vidéos de jeunes adolescents et écouter leur conversation en direct. On passe d’une vidéo à une autre sans problème. J’aurais pu faire une capture d’écran et garder ensuite la photo sur mon ordinateur ou la partager avec qui voudrait bien la voir. Bref, ce n’est pas très chouette tout ça ! Alors un conseil, n’hésitez pas à en parler avec vos ados afin de les sensibiliser à l’image qu’ils peuvent renvoyer et surtout à l’image qui restera toujours quelque part stockée sur les réseaux sociaux.

La protection de nos ados mérite une vigilance accrue.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s