Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé


Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé.

Molisat.

Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugéHalinea, Caro, Jeff et Kiéro, quatre adolescents jouent au volley-ball. Le ballon leur échappe et va atterrir dans le jardin d’à côté. Kiéro s’empresse d’aller le récupérer mais le voisin Tito s’empare du jet d’eau et asperge les adolescents en les accusant de voleurs. Le lendemain, Halinéa apprend qu’une plainte a été déposée mais seulement contre Kiéro. Est-ce parce qu’il serait gitan ? Dotée d’une âme de détective, Halinéa va mener l’enquête.

Molisat, qui a déjà publié des articles scientifiques et pédagogiques pour des revues et manuels scolaires, a choisi comme titre à son premier roman une célèbre citation de Albert Einstein. Une citation qui en dit long ! L’auteur a choisi d’évoquer la situation des tsiganes. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Pourquoi certains pensent qu’ils sont différents ? Est-ce par ignorance ou par peur ?  À  travers le personnage de la jeune adolescente Halinéa qui mène l’enquête contre les préjugés, Molisat donne vie à l’histoire de Kiéro, un jeune gitan.

Une histoire à faire découvrir à son ado.

Paris, éditions Oskar, 2015. 15,95 euros.

Acheter ce livre sur Amazon : Il est plus facile de désintégrer un atome qu’un préjugé

Vous avez lu ce livre ? N’hésitez pas à laisser vos impressions et  commentaires en bas de page.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s