Interview d’Isabelle Wlodarczyk


Isabelle Wlodarczyk

Isabelle Wlodarczyk, auteur jeunesse répond aux questions de Toutsurmonado.

Toutsurmonado Isabelle Wlodarczyk vous êtes une jeune auteur jeunesse.  Quel a été le parcours qui vous a amené à l’écriture ?

Isabelle Wlodarczyk Cela n’a pas été une ligne droite… J’ai fait quelques détours par le dessin, l’enseignement, puis par le théâtre, avant de me décider à envoyer mes manuscrits. Avant d’écrire, j’ai surtout dessiné. Je pensais en faire mon métier avant de rencontrer la philosophie et de passer une décennie sur les bancs de la fac…

Toutsurmonado Quels sont vos thèmes de prédilection ?

Isabelle Wlodarczyk Je m’aperçois que j’écris beaucoup sur le thème de l’adoption et sur la ségrégation. Concernant l’adoption, je n’ai pas d’explication rationnelle. À part peut-être cette réflexion qui m’avait beaucoup marquée plus jeune, selon laquelle, écrire des romans consiste à s’inventer une nouvelle vie, une nouvelle filiation. J’ai abordé ce thème dans Cœur de hibou (Rue du monde) – l’histoire d’un louveteau orphelin adopté par un hibou -, mais aussi dans plusieurs romans.

Concernant la ségrégation, c’est un thème que je trouve très riche. Plus je travaille sur ce sujet et plus je le trouve fascinant. Mon premier roman sur la question traitait de la vie de James Cameron, un jeune homme noir pendu à un arbre, qui a survécu à sa propre pendaison. L’arbre aux fruits amers (Oskar) relate ce fait divers bouleversant. J’ai continué à explorer cette thématique avec Des blanches et des noires (Oskar), un album documentaire. Récemment, je me suis replongée dans l’histoire de la ségrégation pour un projet de cd musical qui devrait voir le jour dans un an ou deux !

Enfin, j’ai une période de prédilection : il s’agit du 17ème siècle. J’aime beaucoup la philosophie du XVII comme sa littérature, ses libelles, ses placards, ses bouts rimés…et son théâtre. Je viens de terminer un ouvrage sur Molière qui sortira en 2017 et qui fait suite à plusieurs romans qui se déroulent à cette époque. Panique sur la banquise, La petite disparue, Coup de théâtre à Versailles, Ils veulent tuer Henri IV (Oskar). C’est un vrai bonheur pour moi de travailler sur la langue du 17ème !

Toutsurmonado – Vous écrivez uniquement pour la jeunesse. Pourquoi ?

Isabelle Wlodarczyk – J’aime particulièrement écrire pour la jeunesse. Le jeune public est un lectorat exigeant, qui remarque les lenteurs, les lourdeurs et ne pardonne rien ! J’aime beaucoup devoir travailler le rythme, la trame narrative en fonction des enfants. L’écriture est savoureuse aussi, quand dans l’album on joue sur les sonorités, par exemple.

Toutsurmonado – Aimeriez-vous écrire pour les adultes ?

Isabelle Wlodarczyk J’ai déjà écrit pour les adultes, mais avec un autre nom. En réalité, je m’amuse moins, je crois !

Toutsurmonado – Pouvez-vous nous dire quel sera votre prochain ouvrage et de quoi parle-t-il ?

Isabelle Wlodarczyk – Il se nomme Léonie se marie. Il s’agit d’un album qui sortira aux belles éditions Lirabelle dans 10 jours. Les illustrations sont superbes. C’est un texte particulier car il est né d’une anecdote vécue par ma grand-mère pendant la Seconde guerre mondiale. Une jeune fille se rend au mariage de sa meilleure amie. Elle y va à vélo. Mais en chemin, elle est intriguée par des papillotes qui volent dans le ciel… Ce bout de papier, je l’ai gardé chez moi. Ma grand-mère me l’avait offert et je suis ravie qu’il devienne livre. Cette femme qui était au lycée et aurait dû passer le bac à la fin de la guerre symbolise si bien la liberté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s