Apprendre à dire non


Apprendre à dire non

Il n’est pas toujours facile de dire non à son ado sous peine de s’entendre dire qu’on est ringard ou de subir ses assauts de colère. Mais si on dit non à son ado, c’est pour une bonne raison.

Votre ado vous annonce, la bouche en cœur, qu’il a prévu de se rendre à une soirée, une « soirée organisée par des potes, pas très loin de chez vous ». À cette soirée, il y aura évidemment tout le monde. C’est la soirée de sa vie et il ne peut donc pas la rater. Cela va de soi. Il ne s’attend donc pas à ce que vous lui disiez non.

Mais voilà cette soirée dont vous ignorez tout a lieu dans la semaine et le lendemain il a cours. Et c’est tout naturellement que vous ne souhaitez pas qu’il s’y rende. Au lieu de lui dire non directement, écoutez attentivement ce qu’il a à vous dire. Posez-lui des questions pour lui montrer que vous n’êtes pas hermétique et que ce n’est pas la soirée en elle-même qui vous gêne. Demandez-lui quand a lieu la soirée, l’heure, les personnes qui seront présentes.

Après l’avoir écouté, dîtes-lui que vous n’avez rien contre la soirée mais le fait qu’elle soit organisée en pleine semaine et que le lendemain il a cours, vous estimez qu’il n’est pas sérieux qu’il s’y rende et que pour cette raison, vous ne lui donnez pas votre accord. La raison peut aussi être son âge. En effet, votre ado n’est peut-être pas assez âgé pour se rendre à une soirée. Quoi qu’il en soit, vous devez expliquer votre refus. Vous ne dites pas non pour dire non mais vous dites non pour une raison valable.

Il va bien sûr être mécontent de votre réponse mais au moins vous aurez prêté(e) une oreille attentive à sa demande et vous aurez pris la peine de vous intéresser à son argument. Il ne comprendra que plus tard que vous vous n’êtes pas opposé(e) à sa demande de suite, que vous y avez réfléchi(e).

Cependant, il ne faut pas toujours dire non à son ado. Vous devez parfois lâcher du lest pour lui montrer que vous avez confiance en lui et que vous estimez qu’il devient assez grand pour qu’il fasse ses propres choix et prenne ses propres décisions. Votre ado a besoin de savoir que vous prenez les bonnes décisions.

L’avis du psy : depuis que votre ado est petit, vous avez installé un cadre éducationnel. Souvent il y a un cadre fixe, non négociable, restreint ou plus étendu selon vos exigences et puis un cadre plus large, fluctuant, négociable selon les situations. A l’adolescence, le cadre négociable doit prendre plus d’ampleur que le cadre fixe pour autant c’est à vous de définir jusqu’où il s’étend et dans quelles circonstances.

Par Jenny Liberge.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s