3 Clés pour vous aider à Remotiver un Ado en froid avec les Maths


Les maths en tongs

Les Maths sont une matière terrible pour bon nombre d’ados. Une vraie source de blocages, voire d’angoisses.
D’ailleurs il n’y a pas que chez les ados… Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu des adultes me dire à quel point ils ont détesté les Maths dans leur vie après leur avoir annoncé que c’était mon métier.
La plupart du temps, ce n’était pas vraiment qu’ils détestaient, mais plutôt qu’ils avaient fini par se résoudre à penser qu’ils étaient « nul en maths », ou « que les chiffres ne leur parlaient pas ». En feriez-vous partie ?

Les Maths, la matière d’excellence ?
Ces blocages, bien trop courants, sont très majoritairement liés à une peur de l’échec. Car en France comme dans d’autres pays (et pour des raisons qui me dépassent, moi le matheux) on associe les Maths avec l’Excellence. Cela crée une telle pression sociale que le moindre petit blocage devient la source d’une angoisse grandissante.
La réalité, c’est que les Maths sont une matière qui peut être abordée de façon simple et pragmatique. Et ce, même si son niveau d’abstraction, plus élevé que les autres matières, la rend un peu différente.
Non, votre ado n’a pas besoin d’être un génie pour réussir raisonnablement en Maths ! Et non, ce n’est pas un idiot s’il galère actuellement. C’est tout simplement que toute l’abstraction qu’il a besoin de maitriser est devenue un épais brouillard…
Dans ce qui suit, je vous donne 3 Clés pour l’aider à retrouver du poil de la bête en Maths.

Clé n°1 : Ne lui dites pas que c’est normal…
Ne lui dites jamais que c’est normal s’il n’y arrive pas en Maths parce que les maths c’est dur et/ou que vous non plus, vous n’avez jamais rien compris aux Maths. Vous allez le confortez dans cette situation et il n’y a aucune chance qu’il s’améliore.
Attention, n’allez pas dans l’excès inverse non plus, ne lui dites pas que c’est facile et qu’il devrait y arriver ! Vous risqueriez de le décourager encore plus rapidement.
En somme, soyez réaliste. Je dirais même : soyez aussi objectif que les Maths le sont. Pas la peine de faire semblant ou de minimiser : oui, il a peut-être des notes moyennes, voire mauvaises. Mais est-ce incurable ?
Non, il existe toujours un chemin qui le mènera à avoir de meilleures notes. Ce chemin n’est peut-être ni simple ni rapide, mais il existe et il peut donc y arriver ! Et puis en s’aidant des conseils et des astuces de ceux qui peuvent l’aider (et j’en fais partie), il pourra se rendre compte de ses progrès et voir ses notes monter plus rapidement.
Conclusion, assurez-lui qu’il existe des moyens de s’en sortir (même si vous ne les voyez pas tout de suite !).

Clé n°2 : Encouragez-le à échouer, et à recommencer.
Il y a un truc génial avec les Maths jusqu’au Lycée : chaque exercice a une solution ! Et il n’y a rarement qu’une seule manière d’y parvenir.
Autrement dit, s’il essaie un raisonnement différent à chaque fois qu’il est en échec, il finira par trouver la solution ! Il faut donc l’encourager à persévérer et… à échouer.
Si chaque « échec » est vu comme « un pas de plus vers la solution », ce n’est plus un échec. Il faut l’aider à comprendre cela, l’encourager à entrer dans ce mode de pensée. Une fois que vous lui aurez montré qu’il n’y a aucun problème à échouer, à condition de s’adapter et d’essayer une autre solution, ces blocages vont pouvoir sauter.
Tous les mathématiciens actuels, qui font de la recherche ou de l’ingénierie, passent leur temps à échouer. C’est au bout de bon nombre d’échecs qu’ils finissent par trouver le chemin qui les mènent à la solution.
Comme disait Winston Churchill, « La réussite est l’aboutissement d’une succession d’échec. ».

Clé n°3 : Rappelez-lui de travailler ses bases avant tout !
Nous voilà arrivés à la Clé n°3 qui contient la première chose que votre ado doit faire pour retrouver le fil en Maths : Maitriser les Bases !
Je l’ai dit plus haut, il faut qu’il sorte du flou, qu’il puisse imager les notions qu’il apprend et comprendre leur utilité en les liant à des choses de la vie réelle. Quoi de mieux pour cela que de revenir aux basiques ? Ces bases de Maths qui parlent plus ou moins à tout le monde, que ce soit du calcul ou de la géométrie simple.
Les bases en Maths c’est d’abord le calcul.
Évidemment ça fait sourire quand je dis à un lycéen qu’il faut qu’il maitrise l’addition, la soustraction, la multiplication ou encore la division… Et ça vous fait peut-être même sourire à vous ?
Et pourtant, j’ai suivi et je suis encore des élèves de Terminale S pour lesquels faire des calculs avec des fractions prend un temps interminable… Alors que ça n’utilise rien d’autre que ces 4 opérations de base et les priorités de calcul !
Et ne croyez pas que la calculette va les sauver : il faut connaître les priorités pour savoir taper le bon calcul…
Ça n’a peut-être l’air de rien comme ça, mais ça change pourtant tout. Car même s’il comprenait la logique et les notions à utiliser pour ses exercices de lycée, se tromper dans les calculs veut dire arriver à des solutions fausses. Et chacune de ces solutions fausses est vécue comme un échec qui le conforte dans l’idée qu’il est « nul en maths ».

Maitriser, ça veut dire quoi ?
Permettez-moi d’insister encore un peu sur ce que je viens de dire. Je dis qu’il doit vraiment « maitriser » : ça veut dire que ça doit être devenu naturel pour lui, et qu’il ne doit jamais hésiter. Par exemple, il ne faut pas qu’il sache vaguement faire un calcul, en se plantant une fois sur deux. Non, il doit absolument savoir décomposer un calcul, aussi complexe soit-il, en ne doutant jamais de l’ordre dans lequel les opérations doivent être faites pour arriver au bon résultat.
Et si votre enfant maitrise déjà ces bases-là et qu’il ne réussit pas ? C’est qu’il est resté bloqué sur des bases plus récentes, donc plus complexes. Pas de problème, il suffit de repartir en arrière jusqu’au niveau de Maths qu’il comprend et avec lequel il se sent à l’aise. Et le renforcer ! Peu importe s’il doit revenir à des Maths de collège alors qu’il est en Terminale S.
En Maths, on construit chaque nouvelle année sur ce qu’on a appris les années précédentes. Si les fondations sont faibles, la construction finit par s’écrouler… Mieux vaut donc reprendre les fondations le plus tôt possible.

Aidez votre enfant dès aujourd’hui !
J’ai écrit un ebook dans lequel je détaille les 5 principes qui vont lui permettre d’améliorer ses notes dès le prochain contrôle. Il n’y a absolument rien de compliqué, bien au contraire. Le but est vraiment d’être le plus pragmatique possible.
Ces principes représentent les seules bases vraiment importantes pour réussir, peu importe ses capacités actuelles. Ils sont d’ailleurs universels et l’aideront sans dans les autres matières. Ce sont les bases du bon état d’esprit pour Réussir.
Tout le monde n’a pas à aimer les Maths, mais tout le monde devrait pouvoir avoir de bonnes notes 😉 !

Dites-lui de se rendre ici (ou faites-le pour lui !) pour le télécharger au plus vite : www.lesmathsentongs.com/ebook. C’est totalement gratuit, il suffit de me laisser un email sur lequel j’envoie le PDF aussitôt.

Au plaisir d’aider votre enfant à Réussir,

Steven, fondateur du site « les Maths en Tongs » pour aider les Lycéens à Réussir en Maths.

VIDÉO : comment étudier la monotonie de la suite U_{n+1} = U_n + 2n + 3

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s