Développer ses capacités grâce au jeu d’échecs


Echecs

Le jeu d’échecs a énormément de bienfaits pour les ados. Il a été notamment démontré que les enfants suivant des cours d’échecs améliorent leur capacité de concentration de 50%, leur capacité de mémorisation de 22% et leur capacité à résoudre des problèmes de 32 % (thèse de M. Noir, Lyon, 2002). Ces formidables résultats méritent quelques explications.

EchecsCommençons par la concentration. Dans l’imaginaire, il n’est pas trop difficile d’accepter le fait que le jeu d’échecs améliore la concentration. Il peut néanmoins être utile de rappeler deux chiffres : la durée de concentration d’un jeune devant son écran n’est que de 45 secondes, alors qu’ils y passent en moyenne 5 à 7 heures par jour. En plus d’améliorer la concentration des ados, le jeu d’échecs permet de les enlever des écrans ce qui est loin d’être négligeable !

Pourquoi le jeu d’échecs améliore la capacité à résoudre un problème ?
Parce qu’un problème d’échecs s’aborde comme un problème de mathématiques : il faut analyser les données et structurer sa pensée pour élaborer un plan d’action. « Observation – analyse – hypothèses – vérification-planification – probabilité et calcul des variantes – analyse des conséquences – toute la chaine méthodologique est présente dans ce jeu. » (M. Noir, op.cit.)

Et la mémoire ?
Pour la mémoire, c’est plus complexe ! C’est la mémoire de travail (appelée également mémoire à court terme) qui est améliorée par le jeu d’échecs. En fait, plus on la fait fonctionner, plus on l’améliore. Beaucoup de livres existent pour cela. Ceux-ci proposent souvent de petits exercices sur les chiffres : retenir une suite de chiffres dans l’ordre, c’est utiliser sa mémoire à long terme. Mais redonner la même suite dans le désordre, c’est utiliser sa mémoire à long terme plus sa mémoire de travail ! La lecture est également très recommandée puisque pour faire aller vingt-quatre lettres aux sons différents ensemble, on doit utiliser sa mémoire de travail.

Et c’est là qu’intervient le jeu d’échecs ! Lui aussi fait travailler la mémoire de travail. En effet, il faut faire jouer ensemble 16 pièces et pions aux mouvements différents. De plus, si on commence à apprendre un peu à jouer aux échecs, on se rend compte qu’on arrive à organiser le jeu grâce à différents concepts. Là encore savoir quel concept utilisé dans quelle situation fait fonctionner sa mémoire de travail.

Concrètement, comment débute-t-on l’apprentissage du jeu d’échecs ?

Apprendre les règles
Bien sûr, première chose à faire : connaître les règles du jeu. Vous les trouverez en vidéo, clairement expliquées, en vous inscrivant sur le site www.apprendre-les-echecs-24h.com. Mais attention, simplement apprendre les règles et jouer ne suffit pas pour recevoir entièrement les bienfaits du jeu d’échecs. C’est très important également de se mettre en situation de résoudre de petits exercices.

Notre programme d’entraînement

Nous avons tenu compte de notre propre expérience en tant que joueurs d’échecs, entraineurs d’échecs pour les jeunes et enfin parents, pour construire un programme d’entraînement alternant vidéos courtes et fiches d’exercices soigneusement corrigées. Inscrivez-vous sur http://www.apprendre-les-echecs-24h.com pour l’obtenir gratuitement.

Bon amusement !

Pierre Petitcunot

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s