Interview de Jean-Marie DARU


JM DARU

Jean-Marie DARU, auteur de École : le poumon manquant, répond aux questions de Toutsurmonado.

 Toutsurmonado – Bonjour Jean-Marie DARU. Vous êtes l’auteur de École : le poumon manquant.  Qu’est-ce qui a motivé la publication de cet ouvrage ?

JM Daru – En 2011, après 10 années à enseigner en lycée général, j’ai commencé à enseigner en lycée professionnel, et ça a été pour moi un choc ! J’ai rencontré pour la première fois dans ma carrière des classes entières qui n’avaient plus le goût d’apprendre. C’était terrible. Les jeunes que j’avais en face de moi avaient des intelligences indiscutables (monter un ordinateur, éducateur sportif, mécanicien hors pair etc…), mais sitôt arrivés à l’école, la seule chose qu’ils me renvoyaient, c’était « chui nul » ou « vous acharnez pas, j’y arriverai pas ». Ça a fait l’effet d’un tremblement de terre en moi. Comment les accompagner pour leur redonner le goût des apprentissages à l’école ? Qu’est ce que je pouvais faire à mon niveau pour que ça change ?
La même année mon deuxième enfant a fait ses premiers pas à l’école maternelle, et j’ai tout de suite perçu qu’il n’était pas dans le moule. Même si les enseignantes étaient bienveillantes, l’école lui renvoyait une image qui conduisait déjà à une sous estime de lui-même et de ses capacités à réussir dans ce qui lui était demandé.
Ces deux « chocs » ont fait que je ne pouvais pas faire comme si de rien n’était, et ça a été le point de départ d’une remise en cause profonde de ma manière d’enseigner et du système éducatif lui-même.

Toutsurmonado – Croyez-vous à l’égalité des chances entre les élèves et si oui comment ?

JM Daru – Comme je le mentionne dans le chapitre 2 de mon livre, je crois qu’il est nécessaire de relire l’histoire de notre école « moderne » et de développer notre esprit critique vis-à-vis des intentions de l’école. Je questionne la capacité de notre école à vouloir l’égalité des chances, et ce depuis 1882 ! Le constat est on ne peut plus clair : l’école en 2017 continue à renforcer les inégalités au lieu de les résorber. Il n’y a qu’à analyser les résultats de l’enquête PISA réalisée en 2015. La France est compétente pour ce qui est de la formation d’une élite, mais elle peine à résorber son noyau dur d’enfants en grande difficulté.
Je crois que plus d’égalité passe par une école plus inclusive où l’on aborde les apprentissages avec plusieurs intelligences et où la différence est perçue comme une richesse et non un obstacle. Les solutions sont en chacun de nous pour faire évoluer ce système scolaire…

Toutsurmonado – Vous évoquez dans votre livre que les enseignants devraient sortir de « leur zone de confort » pour donner toutes les chances possibles aux élèves. Ne croyez-vous pas blesser le corps enseignant par vos propos ?

JM Daru – Votre question me permet de clarifier l’état d’esprit de ce livre. Je ne suis pas là pour juger les enseignants, ni  les parents d’ailleurs. Mon positionnement lors de l’écriture de ce livre a toujours été celui d’accompagner. Mais cela ne veut pas dire être complaisant ou ne pas mettre le doigt sur ce qu’il est nécessaire de corriger à mes yeux. Personnellement, les personnes qui m’ont fait grandir dans ma vie ne sont pas celles qui m’ont flatté ou félicité, mais celles qui ont eu l’honnêteté de me dire quand je faisais fausse route. C’est prendre le risque de ne pas être compris ou de penser que je me positionne en juge, mais moi même enseignant et  parent, je vois bien la difficulté au jour le jour d’être parent ou enseignant. Cependant, il est des moments où il faut avoir l’audace de se remettre en question pour le bien des enfants qui nous sont confiés. Voilà le ton de ce livre.

Toutsurmonado – Quelle serait selon vous la meilleure manière d’enseigner, de transmettre les savoirs aux élèves ?

 JM Daru – Il me semble aujourd’hui qu’il nous faut multiplier les propositions pédagogiques pour parler à la majorité de nos élèves. Le plus grand danger serait de se contenter de ce que l’on a toujours fait car les nouvelles générations d’apprenants nous bousculent quant à leurs manières d’apprendre. Inspirons nous de différents courants  et de différents outils (classes inversées, intelligences multiples, apprentissages par piste, pédagogie de projets, etc.) pour favoriser l’apprentissage de tous. Et par-dessus tout, n’oublions pas que l’apprentissage sans enthousiasme ne permet pas à l’enfant de donner son plein potentiel.

Toutsurmonado – Jean-Michel Blanquer vient d’être nommé ministre de l’Education nationale. Croyez-vous qu’il sera en mesure de faire les réformes nécessaires pour offrir une autre école à nos enfants ?

JM Daru Je vais observer les décisions qu’il prendra mais ne peux pas me faire une opinion aujourd’hui.

Toutsurmonado Merci Jean-Marie Daru.

Pour aller plus loin :
Le site de Jean-Marie Daru : EducationSolidaire.com
Son ouvrage : École : le poumon manquant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s