Rivalités dans la fratrie


Rivalité sans la fratrie

Pourquoi certains ne s’entendent pas entre frères, entre sœurs ou encore entre frères et sœurs ? Comment naît cette rivalité et peut-on y échapper ?

« Ils sont toujours en train de se chamailler », « Faut toujours qu’il y en ait un pour rapporter ce qu’a fait son frère », « c’est toujours de la faute de l’autre », « Il a fallu qu’elle se fasse remarquer », etc. Ces propos vous les répétez presque chaque jour et pourtant vous confirmez les avoir élevés de la même manière sans distinction aucune. Alors pourquoi la fratrie n’arrive pas à cohabiter ? Vous trouvez dommage qu’il n’y ait pas plus de solidarité et de complicité entre eux. Vous vous demandez s’il faut vraiment intervenir pour cesser ce que vous considérez comme « des chamailleries ».

En réalité, ce n’est pas que la fratrie n’arrive pas à cohabiter. Chaque membre de la fratrie prend conscience qu’il doit trouver sa place pour pouvoir se distinguer et s’affirmer afin de devenir un être à part entière. Un individu doit être reconnu par ses parents avant d’être accepté par ses frères et sœurs. Il va donc se distinguer en rapportant par exemple ce qui a été fait par son ainé ou son cadet, histoire d’attirer l’attention et l’approbation de ses parents. Soit le parent lui accorde toute l’attention qu’il attend soit le parent convoque chacun des membres de la fratrie pour savoir réellement ce qui s’est passé, ce qui a pour but de traiter chacun de la même façon car vous ne prenez pas parti.

Pour se démarquer et montrer qu’ils existent, l’enfant ou l’ado se rapprochent des parents en prétextant divers différends avec leurs cadet ou aîné. C’est l’importance accordée aux propos qui va contribuer à établir une relation plus ou moins stable dans la fratrie. En effet, si les parents accordent toute leur attention au plaignant, l’autre peut se sentir rejeté et se replier sur lui-même. Cette mise en scène inconsciente détermine le rapport avec l’autre. Il y en a toujours un qui prend le dessus sur l’autre. La fratrie est la première sphère dans laquelle les premières relations se mettent en place.

Rivalité ou découverte de l’autre ? Dans les deux cas, l’enfant ou l’ado doivent dans un premier temps trouver leur place dans un groupe, ici la fratrie. C’est entouré de ses frères et sœurs que chacun découvre sa personnalité qu’il mettra en avant ou pas. La fratrie reste le premier chemin où évolue la relation avec l’autre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s