Quel exemple ?!


Quel exemple ?!

Entre ceux qui transgressent la loi et ceux qui mentent pour arriver à leur fin, quel discours tenir envers la jeune génération ?

Entre Ségolène Royal qui a tenté de « légaliser » le braconnage des oies après la date de fermeture de la chasse, qui donne la liberté aux chasseurs d’exécuter quatre loups supplémentaires bien que l’espèce soit protégée et François Fillon qui veut démontrer que le travail de son épouse n’est pas fictif, que par conséquent le financement était justifié, entre transgression et mensonge, ces hommes et femmes politiques qui sont censés se montrer exemplaires du fait de leur fonction n’hésitent pas à outrepasser leurs droits tout en tenant des discours moralisateurs. Pourquoi c’est gênant ? Cela est gênant parce que parallèlement, on essaye tant bien que mal d’offrir à la jeune génération une éducation qui s’attache à transmettre  certaines valeurs telles que le respect et l’obéissance.

Parents, animateurs et éducateurs s’attachent à transmettre certaines valeurs telles que le respect et l’obéissance. On essaye d’appliquer à soi-même ces principes pour montrer l’exemple à la jeune génération pour leur offrir la possibilité de bien vivre et d’être épanouie dans la société. Fait-on fausse route depuis le début ? On se le demande quand un de vos jeunes ados vous répond « j’vois pas à quoi ça sert puisque chacun est libre de faire ce qu’il veut ! ». Pas faux s’il suit l’exemple de nos hommes et femmes politiques. Pas facile alors d’être pris au sérieux ! Que faire ? Reprendre l’éducation dès le début ou attendre un mea culpa de leur part ? OK, reprendre l’éducation dès le début ! C’est presque décourageant pour l’individu lambda  que nous sommes de reconstruire les bases fondamentales de l’éducation quand en face de nous des personnes haut placées bravent l’autorité pour obtenir comme un enfant gâté ce qu’il a réclamé.

La désobéissance et le mensonge dans toute leur splendeur ! Finalement, j’ai décidé non pas de reprendre les bases de l’éducation mais d’expliquer qu’il existe bien des personnes mal intentionnées et que d’une manière ou d’une autre, ces personnes finiront par ne pas être respectées.  A bafouer l’autorité, on finit par être seul(e)s.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s